Les techniques

L'intérêt du cursus ostéopathique c'est qu'il offre un panel de techniques différentes pour un même but recherché. Ainsi l'ostéopathe pourra choisir la meilleur technique adaptée au patient qu'il a en face de lui.

C'est pourquoi l'ostéopathie s'adresse à une large population: nourrissons, enfants, ados, adultes, seniors, sportifs...

Il existe différentes techniques toutes manuelles, réalisées de façon douce et sans douleur en respectant les limites articulaires et physiologiques des structures. On trouve ainsi:

  • les techniques de mobilisation articulaire passive lente (technique générale ostéopathique, techniques fonctionnelles directes ou indirectes, etc.) ou rapide (technique haute vélocité basse amplitude, technique basse vélocité haute amplitude, etc.) ;

  • les techniques de mobilisation articulaires actives (technique de Mitchell, etc.) ;

  • les techniques de mobilisation articulaire mixtes (techniques de Sutherland, etc.) ;

  • les techniques réflexes (traitements réflexes du tissu conjonctif, points de Knapp, points de Head, points triggers, traitements neuro-musculaires, etc.) ;

  • des techniques de mobilisation des structures molles et péri-osseuses (crânien, viscéral, facial, etc.) ;

  • des techniques liquidiennes concernant toutes les structures du corps